5 choses louches que personne ne vous a dites sur l’industrie des restaurants indien

restaurant indien à Antony

5 choses louches que personne ne vous a dites sur l’industrie des restaurants indiens

Vous est-il déjà arrivé de vous poser des questions sur l’industrie des restaurants indiens particulièrement ? Si cette question vous a déjà traversée l’esprit c’est que vous êtes bien curieux et c’est pour vous éclairer que cet article est fait. Tout d’abord, nous ne pouvons parler de restaurant sans annexer cuisine. La cuisine indienne est extrêmement riche et est influencée par tous les pays qui l’ont colonisée tout au long de son histoire. L’une des choses les plus caractéristiques de la gastronomie indienne est cependant la grande utilisation des épices qui sont ajoutés à presque tous les plats ; chose qui les rend succulents et très agréable.

Vous ne le saviez peut-être pas, les ingrédients les plus couramment utilisés dans les recettes indiennes sont le riz, le pain, les légumes et les légumineuses. Il y a aussi beaucoup de choses à apprendre sur la nourriture indienne, notamment ses rituels d’alimentation. Nous ne nous attarderons pas à ces détails aujourd’hui. Découvrez dans la suite de cet article 5 choses louches que personne ne vous a dite sur l’industrie des restaurants indiens.

Les choses que personne ne vous a dite sur les restaurants indiens

Vous ne le saviez peut-être pas jusqu’à aujourd’hui, le riz est le féculent le plus consommé en Inde. Le riz basmati a des parfums enivrants et est très léger et ne colle pas. On lui ajoute des fruits secs et des épices comme la cannelle et la cardamome. Le riz est également utilisé pour les byriani ; c’est un repas complet avec de la viande ou des crevettes que l’on vient mélanger au riz et aux épices. A Anthony, les restaurants indiens préparent beaucoup ce plat. La culture du safran, très utilisé, est cultivé dans la région du Cachemire au nord-est du pays. La coriandre (fraîche ou en grain), la cardamome, le carvi, le gingembre, les currys, les graines de fenouil et la cannelle, sont les épices les plus courantes.

Le fromage indien, appelé paneer, remplace souvent la viande dans de multiples plats végétariens. Très facile à faire, il suffit de bouillir du lait et de le faire cailler avec du jus de citron. Pressez dans un torchon au moins une nuit ; il n’y a plus qu’à le préparer à la manière d’un restaurant indien. Il peut, par exemple, être grillé avec du ghee et recouvert d’une sauce onctueuse, ou associé à des petits pois ou des épinards.

Pour terminer, un petit mot sur les boissons et desserts. Anthony, pays où il fait chaud par moment, les boissons fraîches à base de jus de fruits frais sont privilégiées. À mi-chemin entre le lait et le yaourt, les boissons sont traditionnellement parfumées à la rose ou à la mangue. Le vin s’associe mal avec les plats très épicés, optez plutôt pour un bon saké. En dessert, les « carrot cake » sont une fusion entre l’Inde et l’Angleterre. Si vous souhaitez en savoir plus, visitez le site du restaurant.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.