Forme juridique : Pourquoi opter pour la SAS ?

Si vous souhaitez mettre en place une structure qui propose à la fois une grande liberté des associés et une souplesse de fonctionnement dans l’ensemble de l’organisation, misez sur la société par Actions Simplifiée ou SAS. Pour pouvoir créer ce type d’entreprise, les associés devront mettre leurs apports en commun. Ainsi, leur responsabilité sera limitée à leurs contributions. Retrouvez dans cet article tous les avantages de cette forme juridique.

Toutes les caractéristiques d’une SAS

Les créateurs d’entreprises sont nombreux à privilégier ce type de société en raison de sa flexibilité de gestion et de sa grande liberté d’organisation. D’ailleurs, selon les besoins de l’entreprise, les statuts SAS sont facilement modulables. Dans ce cas, toute personne, physique ou morale peut se lancer dans la création de ce type d’entreprise. Mais d’après les statuts d’une SAS, il faut au moins être deux pour pouvoir le faire et aucun nombre maximal d’associés n’est imposé. Cependant, si vous avez envie de vous lancer seul, vous pouvez vous tourner vers sa forme simplifiée unipersonnelle à savoir la SASU ou Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle.

Si vous souhaitez lancer votre activité sous cette forme juridique, sachez qu’aucun capital minimum n’est exigé. Il est même autorisé de commencer la création sur un capital fixé à 1 euro symbolique. Lors de la constitution du capital social, vous pouvez faire des apports en nature, des apports en numéraire et des apports en industrie. Par ailleurs, une SAS comme tout autre type de société doit obligatoirement avoir un siège social qui représentera son adresse administrative ou son adresse fiscale. Il peut être établi au domicile de son président ou d’un dirigeant ayant les pouvoirs nécessaires pour représenter la société auprès des tiers. Vous pouvez aussi fixer le siège social de votre entreprise dans les sociétés de domiciliation, dans les pépinières d’entreprises ou dans des locaux commerciaux.

Pour ce qui est de la durée de vie de la SAS, elle doit être fixée à 99 ans maximum et doit être mentionnée dans les statuts de l’entreprise. Effectivement, les associés pourront proroger cette durée de vie avant même qu’elle ne soit atteinte. En outre, les statuts de l’entreprise doivent indiquer clairement l’objet social de la société c’est-à-dire le type d’activités qu’elle exerce. Les associés devront alors préalablement le définir. La gestion d’une SAS est assurée par son président, le seul dirigeant obligatoire et responsable vis-à-vis des tiers. Cependant, il est possible de nommer d’autres dirigeants en tant que représentant de la société, c’est par exemple le cas du directeur général délégué ou du directeur général entre autres.

Les avantages de créer une société par actions simplifiée

La SAS propose de nombreux avantages non négligeables. Tout d’abord, elle est appréciée pour la souplesse de son fonctionnement. En effet, les associés fondateurs peuvent librement définir les règles d’organisation et de fonctionnement de la société. Il faut également noter le fait que la SAS limite la responsabilité de ses actionnaires compte tenu de leurs apports. Donc, lorsque la société traverse une période financière difficile, les associés pourront protéger leur patrimoine personnel de toute saisie. Enfin, les démarches administratives qui se rapportent à la création d’une SAS sont moins fastidieuses.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *