Jean-Charles Marchiani, un homme d’affaires influent

Jean Charles Marchiani est né en 1943, le 6 août à Bastia, Haute-Corse. Surnommé, le « héros de l’ombre », il est connu comme étant celui qui s’est caché derrière les négociations de prises en otage les plus marquantes en France. Aussi, il a déjà été Député européen et Préfet de département du Var.

La jeunesse de Jean-Charles Marchiani

Il passe son jeune âge en Corse et fait ses études secondaires au petit séminaire d’Ajaccio. Ensuite, le jeune homme continue ses études universitaires à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. C’est en 1966 qu’il obtient son diplôme. Il poursuit encore ses études dans de grandes écoles supérieures pour décrocher encore quelques diplômes comme sa licence en lettres ou encore son certificat en droit public. Persévérant, il renforce ses notions théoriques en adhérant le mouvement nationaliste « Jeune Nation ». C’est là que Jean Charles Marchiani commence à avoir des relations avec des personnes politiques influentes comme Charles Pasqua, auprès duquel il a été sollicité comme conseiller du ministre de l’Intérieur français. L’organisation ouvrait pour la défense de l’Algérie française. Ses études prometteuses lui ont permis d’avoir un bagage intellectuel solide tandis que son intégration dans l’organisation, un savoir-faire pratique et professionnel.

Ses débuts en tant qu’homme politique

Jean Charles Marchiani est un homme politique très discret. Il a passé près de 70 années dans la politique avec quelques allers-retours dans les secteurs privés de l’industrie. À la fin de la guerre d’Algérie, à l’âge de 19 ans seulement, il a été recruté par les services secrets français. Il a occupé son poste en tant qu’officier de renseignement jusqu’en 1970 durant. Lors de cette première expérience, il a participé à la lutte contre les territoires algériens. À 25 ans, il sert au sein du Régiment de parachutistes d’infanterie de marine en tant qu’officier parachutiste.

Jean Charles Marchiani un homme d’affaire fort

Le grand homme politique est un meneur convoité. Il occupe plusieurs rôles importants au sein de la direction de grosse boîte telle que Peugeot et Thomson. Chez le professionnel du secteur automobile Peugeot, il a pu diriger une équipe pendant deux ans, de 1970 à 1972. Chez Air France, il a occupé le poste de directeur des affaires juridiques une dizaine d’années. Il a eu l’occasion de diriger à plusieurs reprises, ce qui lui a permis de consolider son leadership. Puis, il assurait la fonction de directeur général de la société SERVAIR, une entreprise reconnue dans la restauration aérienne et une filiale de la compagnie aérienne tricolore.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *