Que savoir des bienfaits, de la plantation et de la récolte de l’ortie ?

ortie

L’ortie est une espèce végétale présente sur tous les continents et surtout dans les zones tempérées. C’est une plante tenace qui pousse dans divers endroits principalement près des maisons, sur les routes, les ruelles, les pelouses et dans les jardins. Elle est connue pour ses nombreuses prouesses dans le domaine sanitaire. Pourquoi cultiver l’ortie ? Comment procéder ? Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur cette espèce végétale.

Les bienfaits de l’ortie

Pour bon nombre de personnes, l’ortie est une plante inesthétique qui rappelle tristement les démangeaisons et la douleur. Pourtant, malgré sa mauvaise réputation, elle cache une valeur nutritionnelle particulière dans ses graines, ses feuilles et ses racines. Il serait donc dommage de s’en priver.

Une plante importante pour votre jardin

Dans un jardin délimité avec des ganivelles, les orties absorbent les nutriments tels que l’azote, le fer ainsi que les polluants et d’autres minéraux. Elles se décomposent et se transforment en compost très utile pour fertiliser le sol. Les feuilles d’ortie peuvent par exemple être semées dans la même ferme que les tiges de tomates dans le but de les faire grandir rapidement.

Vous pouvez donc en faire des flocons pour nourrir d’autres plantes afin de leur donner du tonus. Cela servira de fongicide, d’herbicide naturel ou encore de catalyseur d’engrais.

L’ortie : une plante contenant des vertus médicinales incroyables

Les propriétés médicinales des feuilles d’ortie sont nombreuses. Elles contiennent notamment :

  • les vitamines A, B et C ;
  • le fer ;
  • et les oligo-éléments.

Avec un niveau élevé en minéraux, elles sont capables de lutter efficacement contre certaines pathologies. L’ortie favorise également la reconstruction et le rajeunissement musculaire.

Avec son effet diurétique, elle aide à vider les reins et la vessie. L’ortie a des propriétés nettoyantes, rafraîchissantes et est connue pour ses qualités d’anti-inflammatoire, d’antibactérien et d’antioxydant.

Comment cultiver l’ortie ?

Bien que cette plante ait besoin de l’espace pour se développer, elle est relativement facile à cultiver. Elle affectionne particulièrement les sols riches en azote, mais peut croître sur plusieurs autres variétés de terre, tant qu’il s’agit de sol bien humide et riche en matières organiques.

L’ortie est semée de préférence entre le mois de mars et d’août. Le sol doit être complètement fertilisé et exempt de mauvaises herbes. Quant à la plantation, elle se fait à la volée. Prenez le soin de bien recouvrir l’endroit de terre. Vous pouvez aussi semer des graines d’ortie dans un trou de 1 cm de profondeur.

Pendant la germination, arrosez et humidifiez le sol. Si les plantules ont 4 à 5 feuilles, elles doivent être taillées tous les 40 cm. Afin de donner un espace à votre culture, clôturez le terrain avec des ganivelles bois de qualité.

Notez également que l’ortie peut être cultivée dans des pots. Lorsque les semis ont entre 4 et 5 semaines, ils doivent être replantés à des intervalles réguliers de 40 à 50 cm.

Comment récolter de l’ortie ?

Lors de la récolte des orties, mettez des gants en caoutchouc ou en cuir. Ces derniers vous protégeront contre les piqûres. Récoltez les orties très tôt dans la matinée et utilisez-les aussitôt, car les feuilles s’oxydent rapidement. Privilégiez surtout les plantes sans fleurs et enlevez les tiges à l’aide d’un ciseau.

L’ortie est une plante assez riche que vous pouvez facilement cultiver. Elle peut être utilisée pour soulager les crises d’arthrite, d’œdème et d’ostéoporose. Traitez-la donc avec attention et vous en tirerez beaucoup de bienfaits.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.