Comment fabriquer une colonne de distillation ?

Comment fabriquer une colonne de distillation ?

Une colonne de distillation est aussi appelée une colonne de rectification. C’est l’un des éléments essentiels de l’alambic. En effet, elles permettent à ce dernier de se fonctionner et de séparer un mélange par chauffage puis par refroidissement. Ainsi, le rôle de la colonne de distillation est de garantir les échanges de matières, mais aussi les échanges d’énergie entre la phase gazeuse et la phase liquide. Mais quels sont les différents types de cet élément ? Comment les fabriquer ? A qui s’adresser pour réaliser leur fabrication ?

Quels sont les différents types de colonne de distillation ?

Il existe différents types de colonne de rectification. Chacun d’entre eux est conçu pour effectuer divers types de séparation. Chaque fabrication de colonnes de distillation diffère en termes de fonctionnement et de complexité. Ainsi, il existe 3 types de cet équipement qui sont :

  • le séparateur flash : il est constitué d’un seul plateau. Il est alimenté par le mélange de deux flux sortant, un flux de liquide et un flux de vapeur ;
  • la colonne de distillation continue : elle est utilisée pour la séparation des mélanges liquides et gazeux à compositions chimiques différentes. Il existe deux zones dans ce type de colonne de distillation qui sont : la zone de rectification et la zone d’épuisement ;
  • la colonne de distillation discontinue : elle est la plus utilisée dans les industries agroalimentaires et pharmaceutiques.

Ces différents types de colonne de distillation sont classés ainsi selon le nombre, le type de plateaux utilisés et le mode de conduite de la colonne.

Quel est le processus de fabrication d’une colonne de rectification ?

La fabrication d’une colonne de distillation est une opération assez complexe. Elle nécessite des compétences dans le domaine pour obtenir des produits de qualité. En effet, plusieurs étapes sont à suivre pour concevoir un tel équipement, à savoir :

  • l’étape de dimensionnement chimique : il s’agit du dimensionnement théorique. Elle consiste à déterminer tous les composants de la colonne et le nombre d’étages théoriques ;
  • l’étape de dimensionnement physique : elle consiste à faire les choix technologiques de l’appareil tel que le type d’internes, les distributeurs, le diamètre de la colonne, … ;
  • l’étape de la fabrication : une fois que les éléments constitutifs de la colonne sont étudiés, la colonne est envoyée en fabrication. Dans la réalisation de cette étape, plusieurs métiers y entrent comme la découpe des tôles, le roulage des viroles, et le soudage. A cela s’ajoutent la conception, le montage des internes, le décapage et la passivation.

Comme la réalisation de chacune de ces étapes n’est pas si facile, mieux vaut confier le travail à des professionnels. Mais comment les choisir ?

A qui confier la conception d’une colonne de distillation et comment choisir un expert ?

Une entreprise de chaudronnerie peut prendre en charge la fabrication des colonnes de rectification. Cependant, il existe actuellement plusieurs entreprises de chaudronnerie, vous ne savez pas à qui vous devez vous adresser. Pour faciliter votre choix, prenez en compte certains critères, à savoir :

  • l’expertise de l’entreprise : assurez-vous qu’elle possède des spécialisations dans la conception des colonnes de distillation ;
  • la légalité de l’entreprise : elle doit être légale et possède des certifications sur la réalisation d’un tel métier ;
  • les outils et matériels utilisés : la fabrication des colonnes nécessite des outils et matériels spécialisés afin d’obtenir de bons produits ;
  • Le tarif des prestations : il dépend du type de colonne à fabriquer et sa taille.

Ainsi, pour vérifier ces différents critères, l’idéal, c’est de sélectionner quelques entreprises et de faire la comparaison. Adressez-vous à une entreprise qui propose un service avec le meilleur rapport qualité-prix.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.