Le SST, un professionnel indispensable dans une entreprise

Le SST, un professionnel indispensable dans une entreprise

Une entreprise ne peut écarter le risque de trouver un employé victime d’un accident de travail. Personne n’est à l’abri d’incident ou d’un malaise, peu importe le secteur d’activité. Lorsqu’un accident de travail quelconque se produit dans l’établissement, il est fondamental de prendre soin de la victime jusqu’à l’arrivée des secours publics. Pour ce faire, l’intervention d’un sauveteur secouriste du travail est essentielle. Mais qui est-il ? Quelles sont ses missions ? Est-il important dans une compagnie ? Un SST est-il exigé dans une entreprise ? Les réponses à ces interrogations seront fournies dans cet article.

Le SST, qui est-il ?

Le SST ou Sauveteur Secouriste du Travail est en effet un employé d’une entreprise ayant bénéficié d’une formation SST lui permettant de prodiguer des premiers soins au personnel en cas de malaise ou d’incident divers. Cette formation est un enseignement visant à octroyer des théories, mais surtout de la pratique. Elle est encadrée par des formateurs SST certifiés et la formation dure au moins 12 heures. Après la formation, le SST possède toutes les connaissances et la pratique indispensables pour assurer son métier. Grâce à cela, il est en mesure d’assurer la sécurité de la victime jusqu’à ce que les secours spécialisés arrivent.

Il faut cependant souligner que le SST, formé aux gestes qui sauvent, porte seulement secours aux victimes et uniquement des victimes dans le cadre de l’entreprise. Remplacer un infirmier ou un médecin ne figure pas dans ses missions. C’est à ces derniers de fournir les soins nécessaires pour solutionner le souci du patient. Le SST, lui, fournit de premiers soins pour éviter uniquement toute complication jusqu’à ce qu’un médecin arrive. Dans ce cas, son intervention ne dure que peu de temps. Après l’accident, il réagit rapidement en quelques minutes seulement le temps qu’arrivent les secours spécialisés. Mais même si son intervention est limitée dans le temps, cela lui permet au moins de stabiliser l’état de la victime ou du moins lui éviter des conséquences graves jusqu’à l’arrivée d’un médecin. Toutes ses compétences sont le fruit de sa formation SST.

Ses missions

Le rôle principal du SST est de donner les premiers secours en cas d’incident dans l’entreprise et de prévenir au maximum les risques d’accident au travail. C’est ce que l’on apprend lors d’une formation SST. Pour cela, il lui incombe de repérer avant tout les situations pouvant être dangereuses. Ensuite, il réagit très rapidement face à un état d’urgence comme un arrêt cardio-respiratoire par exemple. Comme il maîtrise parfaitement les premiers gestes de premiers secours, il applique toutes ses connaissances pour sauver la vie de la victime jusqu’à ce qu’un médecin prend le relais. Son rôle est de protéger la victime, mais aussi les personnes aux alentours. En même temps, il se protège lui-même pour qu’un sur accident ne se produise pas.

Mis à part cela, le SST a pour mission d’alerter la compagnie ainsi que l’extérieur de cette compagnie. Puis, il a aussi le devoir de contribuer à la mise en œuvre d’actions dédiée à la prévention.

Est-il possible de reconnaître un SST ?

Effectivement, un SST peut être identifié à travers un autocollant ayant une forme ronde. Il a un diamètre de 8 cm et affiche un grand S accompagné des mots : sauveteur secouriste du travail tout en haut de la lettre S. Cet autocollant est attribué aux salariés ayant été formé et certifiés SST. Cette identification est faite dans le but de se faire facilement connaître par les employés dans le cas où l’un d’eux venait à avoir un accident quelconque.

L’importance du sauveteur secouriste du travail

Le salarié ayant établi une formation SST et ayant le statut de sauveteur secouriste du travail est nécessaire, voire même obligatoire, dans une entreprise. Si le SST est indispensable, c’est que sa présence est avantageuse pour toutes les personnes dans l’entreprise.

Quel que soit le domaine d’activité, il est fondamental qu’une compagnie dispose de sauveteurs secouristes du travail. Un SST est bien préparé face au cas d’urgence. Ils sont formés pour agir vite et efficacement, car il a acquis des connaissances concernant la conduite à adopter et les gestes à fournir pour sauver une personne en état de détresse comme une victime d’étouffement ou d’un arrêt cardiaque. Si un patient subit un malaise cardiaque par exemple, il pratique rapidement les premiers gestes de secours pour éviter d’importante conséquence. Savez-vous que plus on intervient rapidement et plus la victime a une chance de survivre. Avec des sauveteurs dans une entreprise, une victime peut compter sur un ou des témoins connaissant parfaitement la conduite à tenir en cas d’incident. Ils assureront la protection ainsi que la sécurité de la victime jusqu’à l’arrivée des secours. Ce qui rend la chance de survie optimale. Et l’entreprise pourra éviter toute sanction liée à un retard ou un défaut d’organisation lors d’un accident.

Mis à part cela, il faut savoir qu’un sauveteur contribue à la mise en œuvre de prévention des risques de l’entreprise. Alors, sa présence réduira les risques au maximum, d’autant plus qu’il est en mesure de repérer les éventuels dangers. Avec tous ceux-ci, accompagnés de son intervention rapide et efficace, la compagnie aura un professionnel qui peut limiter les risques importants liés à un accident de travail.

La présence du SST dans une compagnie est-elle obligatoire ?

En effet, quelle que soit la taille de l’entreprise, la présence d’un salarié formé pour être sauveteur secouriste du travail n’est aucunement obligatoire si les travaux réalisés ne sont pas dangereux. Toutefois, compte tenu de l’importance du sauveteur secouriste du travail dans une entreprise, il est évident que sa présence est nécessaire. Mais, la présence d’un salarié ayant acquis une formation SST peut être obligatoire dans certains cas, dans deux cas plus précisément. Dans le premier cas, une compagnie doit disposer d’au moins un salarié sauveteur présent sur chaque site si les travaux peuvent constituer des risques pour les employés. C’est une obligation, car les travaux dangereux sont susceptibles de provoquer des risques tels qu’une blessure, une brûlure et bien d’autres encore. C’est également une obligation si le chantier a besoin d’au moins 20 employés et cela pendant plus de 15 jours. L’INRS conseille la formation SST de 10 % ou 15 % de salarié dans une entreprise.

 

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.